Loi ASV : Florence Leduc auditionnée au Sénat

Florence Leduc, présidente de l'Association Française des Aidants, a été auditionnée le 29 janvier 2015 au Sénat concernant le projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement. 

Ont été réaffirmés lors de cette audition les fondamentaux du projet politique de l'association :

  • La première réponse à apporter aux aidants est de permettre aux personnes en situation de maladie et de handicap d'avoir accès, sur l'ensemble du territoire, aux aides et aux soins professionnels dont ils ont besoin, en qualité comme en quantité.
  • Les aidants ne sont ni des variables d'ajustement des politiques publiques ni des professionnels de substitution.
  • Les aidants doivent pouvoir conserver le lien initial aux proches qu'ils accompagnent et leur lien à la société. Réunir ces conditions est nécessaire pour que l'accompagnement d'un proche en difficulté de vie puisse être une expérience humaine enrichissante et constructive.   

Concernant l'accompagnement des aidants, l'audition a été l'occasion de rappeler que tous les aidants n'ont pas forcément besoin d'être accompagnés et que, sur cette question, il n'existe ni bonne ni mauvaise réponse. Il doit exister des solutions pour tous et des solutions pour chacun. Des réponses concernant le répit, certes, mais pas seulement. L'information, la santé, le soutien doivent aussi être pris en compte. 
En outre, c'est avec les aidants, en observant avec eux leur situation, que l'on peut identifier la ou les réponses qui vont être ajustées, à un moment donné.