A l’occasion du mouvement des services à domicile et établissements pour personnes âgées, l’Association Française des Aidants relaie la parole des aidants

Il y a quelques  années, l'Association  Française  des  Aidants  lançait une campagne : les aidants, ces invisibles, parlons-en ! Aujourd'hui, ce sont les proches aidants qui en parlent!

Ils parlent  des conditions de vie de leur proche âgé ; qu'ils soient époux ou épouse, fils ou filles... Ils manifestent leurs inquiétudes sur le parcours du combattant pour trouver des services avec les personnels suffisants et compétents et pour un coût acceptable. Au domicile, ils déplorent le turn over et les conditions de travail des professionnels. Dans les EHPAD  ils estiment que les personnels sont parfois insuffisamment formés, que le temps des soins ne permet plus de temps relationnel et que trop de normes nuisent à la qualité de vie.

Une aidante témoigne : « Je suis aidante de ma mère souffrant de la maladie d'Alzheimer, et je dois aller la faire manger, car avec aujourd’hui 3,5 agents contre 6 il y a 3 ans, l’accueil n’est plus le même. Aussi, je déplore les arrêts maladie non remplacés et je suis inquiète pour la situation à venir ».

L’Association Française des Aidants reste mobilisée pour trouver une adéquation entre les besoins des familles, une juste rémunération pour les professionnels et un reste à charge supportable pour les familles.