Emmanuel Macron interpellé par les associations de familles européennes

L’Association Française des Aidants, a souhaité cosigner une lettre ouverte à l’attention du Président de la République* pour sensibiliser au plus haut niveau de l’état sur le difficile équilibre et la conciliation entre la fonction de proche aidant et les autres domaines de la vie dont la vie professionnelle.

Près d’un aidant sur deux poursuit son activité professionnelle, soit un salarié sur dix en France !

Trop souvent, les proches aidants sont contraints d’arrêter de travailler faute d’accès à des solutions d’aide et de soins requis par la situation de leur proche. Et, par voie de conséquence, privés de ressources, et de cotisations sociales. Cette question est fondamentale pour notre société et constitue un sujet sensible pour de nombreux aidants comme pour les employeurs !

 

Lorsque l’on est proche aidant, il est anormal de mettre parenthèses sa santé, sa vie de famille, sa vie professionnelle, ses loisirs, etc. 

 

La transposition de cette proposition de directive européenne concernant l’équilibre vie professionnelle – vie privée devra prendre en compte cette dimension des proches aidants.