Pour votre proche

Dans cette rubrique nous vous proposons une liste des différentes aides qui existent pour la personne malade, en situation de handicap ou de dépendance que vous accompagnez :

  • l’accès aux soins
  • les aides humaines
  • les aides financières
  • les aides techniques

 

L'accès aux soins 

Tous les bénéficiaires d’une couverture maladie sont invités, à partir de 16 ans, à choisir un médecin traitant qui leur permet de s’inscrire dans un parcours de santé.

Nous vous invitons, pour toute question que vous vous posez sur la maladie de votre proche, à consulter son médecin traitant et/ou le-s médecin-s spécialiste-s qui gravitent autour de lui.

Votre proche et vous-même avez des droits. Pour les connaître, vous pouvez consulter le guide « Usagers de la santé : votre santé, vos droits », édité par le Défenseur des droits, 2014.

 

Les aides humaines

Les aides humaines sont destinées à toute personne dont l'état nécessite l'aide d'une tierce personne pour les actes essentiels, ou requiert une surveillance régulière, ou lorsque l'exercice d'une activité professionnelle ou d'une fonction élective lui impose des frais supplémentaires.

Soins :

Les aides en soins sont pris en charge par la Sécurité Sociale. Ils se font sur prescription du médecin traitant. Les soins sont prodigués par des infirmières ou encore des aides-soignantes.

Aides et accompagnements :

La personne en difficulté de vie peut faire appel à des professionnels de l’aide à domicile. Trois modes d'intervention sont possibles : 

  1. le mode prestataire : pour trouver le service prestataire qui vous convient : www.entreprises.gouv.fr
  2. le mode mandataire : pour plus d'informations generation-mandataires.fr (momentanément indisponible)
  3. le mode gré à gré (ou emploi direct) : pour plus d'informations sur le statut de particulier-employeur (mode gré à gré), renseignez-vous auprès du portail officiel de l'emploi entre particuliers

Pour en savoir plus sur les différences entre ces trois modes d'intervention, ainsi que sur leurs avantages et inconvénients, nous vous invitons à consulter un article de Agevillage dédié à ce sujet.

Pour en savoir plus, retrouvez notre dictionnaire des métiers.

 

Les aides financières

La personne en difficulté de vie peut bénéficier de certaines aides financières qui varient en fonction de son âge et qui sont attribués sur la base d’une évaluation faite par l’organisme compétent :

  • A partir de 60 ans : la personne peut bénéficier de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA). Elle doit faire ses démarches auprès du Conseil Départemental. Si la personne bénéficiait déjà de la PCH avant ses 60 ans, elle peut continuer à la perçevoir. Se renseigner auprès de la MDPH.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi de l’Adaptation de la Société au Vieillissement, les personnes qui bénéficient de l’APA peuvent avoir le droit à une revalorisation de leur allocation en fonction de leur dégré de dépendance et de l’aide apporté par le proche aidant. Renseignez-vous auprès du Conseil Départemental.

Sous condition de ressources et accord préalable votre proche peut obtenir par certaines municipalités, Conseils Départementaux ou caisses de retraite le remboursement de certaines prestations de services supplémentaires (par exemple : la prise en charge d'une partie du prix du séjour en accueil de jour ou temporaire, de l'aide à domicile, etc.). Vous pouvez vous renseigner auprès du service d'action sociale des organismes dont vous dépendez.

Ne pas hésiter non plus à faire appel aux contrats de prévoyance, aux mutuelles, aux services d'action sociale de l'entreprise, ou à des contrats d'assurance de votre proche.

A lire :
Guide sur les aides financières et techniques favorisant les conditions du vivre à domicile : 
Guide du financement du maintien à domicile , réalisé en novembre 2012 par le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, l'ANFE et le SYNALAM.

 

Les aides techniques

Il existe certaines aides techniques qui permettent de compenser les incapacités liées à la maladie ou au handicap. Votre proche peut également faire appel à un ergothérapeute.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :

  • www.soliha.fr : mouvement associatif pour l’amélioration de l’habitat
  • www.anfe.fr : portail national des ergothérapeutes